Logo club

Yoseikan Budo

Logo 2

Bienvenue sur le site Jeunesse Art Martiaux de REIMS.

Il est :
Pour Note.

U n      c l u b      u ne      f a m i l l e

Maître Hiroo MOCHIZUKI

Maître Hiroo MOCHIZUKI est né en 1936 à Schizuoka au pied du Fuji Yama au Japon.
Il bénéficie dès l’âge de 7 ans de l’expérience de son père, le grand Maître Minoru MOCHIZUKI qui débute sa formation aux Arts Martiaux par le Kendo.

En 1949, il commence l’Aïkido avec Maître Morihei UESHIBA, le fondateur de la discipline, ainsi que le Judo, le Iaïdo (art du sabre) et le Kobudo (armes traditionnelles : Bo, Jyo, Tanto, Naginata, Saï, Nunchaku, …) avec son père.
Puis à partir de 16 ans, il apprend le Karaté Shotokan.

En 1954, il devient capitaine de Judo de son lycée, Shizuoka Kotogakko.
Puis à l’université, il pratique le Judo, dont il devient le capitaine, et les armes du Kobudo.

En 1957, il est invité à Paris par son ami Jim ALCHEIK pour enseigner le Karaté Shotokan chez Maître Henri PLÉE.
Arrivé en France, il débute la boxe française et entreprend une tournée européenne durant laquelle il enseigne le Karaté et l’Aïkido.
Il est le premier japonais à présenter le Karaté en Europe.

En 1958, Il participe à la création de la Fédération Française d’Aïkido, Taï Jitsu et Kendo aux côtés de Jim ALCHEIK avec lequel il enseigne l’Aïkido et le Karaté Shotokan.

En 1960, il retourne au Japon pour continuer ses études.
Il commence le Karaté Wado Ryu avec Maître Shinji MICHIHARA et s’initie également à la boxe anglaise.
Il obtient le diplôme de vétérinaire avec l’intention de s’installer au Brésil pour faire de l’élevage.

Mais en 1962, Jim ALCHEIK meurt accidentellement et Minoru MOCHIZUKI demande à son fils d’aller en France à sa place pour diriger l’école YOSEIKAN.
Renonçant au Brésil, il repart pour Paris en 1963 où il enseigne l’Aïkido aux élèves de son ami ALCHEIK.
De plus, il introduit le Karaté Wado Ryu en Europe.

En 1964, il devient le 1er conseiller technique des sections d’Aïkido et de Karaté de la FFJDA (Fédération Française de Judo et disciplines assimilées) à sa création aux côtés de Jacques Delcourt.
Il participe à la création de la FFKAMA (Fédération Française de Karaté et Arts Martiaux Affinitaires) et de l’Union Européenne de Karaté, en 1965, dont il deviendra également le 1er conseiller technique.

Elevé dans la pure tradition des Samouraïs, il découvre au contact de l’Europe d’autres manières de voir, de juger et de se comporter, sources de nombreuses réflexions.
Il entreprend alors des recherches personnelles et le fruit de son travail l’amène à découvrir le mouvement ondulatoire en 1967 et à créer le Yoseikan Budo en 1970.
Il garde le mot YOSEIKAN, en hommage au dojo de son père érigé en novembre 1931 à Shizuoka par les frères et les amis de Minoru alors convalescent, et y ajoute le mot Budo pour bien mettre l’accent sur l’orientation qu’il entend donner à son enseignement.

Il crée la Fédération Française de Yoseikan Budo en 1975, et le Centre International de Yoseikan Budo en 1978.

En 1992, il reçoit de son père le titre de successeur dans tout le domaine du BUDO du dojo YOSEIKAN.

En 1997, il crée la Yoseikan World Federation (Y.W.F.).

En 2000, au cours du stage d’été Y.W.F. aux Saintes Maries de la mer (Camargue), en présence de plus de 200 personnes représentant 15 pays et 4 continents, il reçoit de son père - âgé de 93 ans - le diplôme de « Soke » écrit de sa main, par lequel ce dernier lui transmet son titre.
Maître Hiroo Mochizuki devient ainsi le seul Responsable moral de l’Ecole Yoseikan au niveau mondial (traditionnellement, ce titre japonais confère à son détenteur la capacité de délivrer les grades de l’Ecole en référence jusqu’au 10e dan).

Hiroo MOCHIZUKI est Professeur diplômé d’Etat et médaillé d’or Jeunesse et Sports.
Il vit en France depuis plus de vingt ans, à Paris d’abord puis à Aix-en-Provence.
Il est 8ème dan d’Aïkido, 8ème dan de Ju-Jitsu, 7ème dan de Karaté, 7ème dan de Iaïdo et 3ème dan de Judo, ce qui fait de lui un des plus grand maître d’Arts Martiaux de notre époque.

Je remercie le site C.U.C. Yoseikan-Budo pour les information concernant l’histoire de ce sport.

YOSEIKAN est le nom donné au dojo du Maître Minoru Mochizuki par un ami de la famille Mochizuki professeur de philosophie.

Le Yoseikan Budo est l’école de la maîtrise de soi et du respect des autres par la voie de la paix.

Sigle Yo YO Nourriture pour l'âme : l‘éducation.
Sigle Sei Sei L‘honnêteté par rapport à sa conscience, le sens de la justice : la droiture.
Sigle Kan Kan Le lieu d‘union : une grande maison, l‘école.
Sigle Bu Bu Arrêter la lance, empêcher la guerre : la recherche de la paix.
Sigle Do Do Le chemin qui mène à l‘objectif : la voie.

Le sigle (Logo)

Le cercle : perfection, recherche éternelle de l'homme qui ne peut l‘atteindre.

La ligne qui interrompt le cercle (bout de la montagne) rappelle à la nécessaire modestie, la perfection n‘étant pas humaine.

Air/soleil (orange foncé) : oxygène, lumière et gaieté.

Montagne (blanc) : terre, pureté (honnêteté), clarté (dans les décisions, engagements), solidarité.

Eau (bleu) : souplesse, calme, espoir, adaptation.

Sans lumière, sans terre, sans eau, il n‘y a pas de vie possible : les éléments nous donnent la vie, et pour vivre, il faut donc respecter la nature.

Parallèlement, la notion de respect mutuel est la base de la vie en société.

  • Pour les jeunes enfants (3 à 6 ans) : développement psychomoteur par la sensibilisation au Yoseikan Budo, sous forme de jeux éducatifs.

  • Pour les enfants (6 à 11 ans) : développement psychomoteur par l’apprentissage ludique et sportif du Yoseikan Budo.

  • Pour les adolescents (11 à 15 ans) : construction physique et sociale par l’apprentissage sportif du Yoseikan Budo et de ses valeurs morales.

  • Pour les adultes (16 à 40 ans) : optimisation et entretien du potentiel physique par l’apprentissage du Yoseikan Budo. Amélioration de « soi » par le respect et l’intégration de son code moral.

  • Pour les seniors (à partir de 40 ans) : entretien du potentiel physique par l’apprentissage de formes douces de pratique visant à améliorer la perception de soi et à prolonger l’autonomie de la personne.

L’enseignement :

La fédération mondiale de Yoseikan (YWF) assure une formation initiale et continue des enseignants au niveau régional, national et international. Les différents degrés d’enseignements sont les suivants :

JOKYO : assistant

LENSHI : moniteur

KYOSHI : professeur

HANSHI : expert

SHIHAN : maître

En France, les enseignants doivent posséder un titre reconnu par l’Etat : Diplôme d’Instructeur Fédéral ou Diplôme d’Etat obtenus sous le contrôle du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Les examens techniques :

Un programme de progression est mis en place par la commission technique mondiale de la YWF qui structure la pratique du Yoseikan Budo.

Les élèves débutent leur pratique avec le grade de 10e Kyu et sont évalués par leur professeur jusqu’au niveau 1er Kyu.

Les grades supérieurs, à partir du 1er Dan sont délivrés par la commission technique de la YWF.

Pour êtres reconnus en France, ces grades doivent être présentés devant une Fédération délégataire de pouvoirs.

Animateurs sportifs "Art Martiaux" depuis dix ans.

Dans un souci d'assistance didactique et afin de développer auprès des enfants un enseignement plus global de la discipline- travail déjà effectué auprès des adultes avec le développement de "yoseikan happo", nous avons élaboré un support pédagogique sous forme de fiches.

Le but étant bien sûr de développer les capacités motrices chez l‘enfant facilitant, par la suite, l‘acquisition technique.

Ainsi, les techniques sont mises au service du développement psychomoteur de l‘enfant.

Ces acquis psychomoteurs faciliteront les acquisitions techniques qui sont indispensables à la réalisation de techniques efficaces et non plus chorégraphiques.

Des âges indicatifs sont indiqués sur ces fiches, nous trouverons jointes les fiches 5-6 ans, 7-8 ans et 9-10 ans. Ces fiches vous donnent des exemples d‘éducatifs pour chacune des capacités.

Fiches pédagogiques 5-6 ans: actions élémentaires (10 capacités)

  • - courir,
  • - pousser-tirer,
  • - sauter,
  • - manipuler différentes tailles d‘objets,
  • - manipuler des 2 mains,
  • - équilibre statique,
  • - équilibre dynamique,
  • - rouler,
  • - lancer,
  • - accrocher.

Fiches pédagogiques 7-8 ans: actions complexes (14 capacités)

  • - déséquilibre par action-réaction,
  • - déséquilibrer par contrôle kinesthésique,
  • - amener au sol,
  • - immobiliser,
  • - réglage de la direction,
  • - réglage de l‘amplitude,
  • - réglage de la vitesse,
  • - repérage spécial,
  • - mobilité des membres supérieurs,
  • - mobilité des membres inférieurs,
  • - mobilité mixte,
  • - chuter,
  • - esquive du corps,
  • - esquive du buste.

Fiches pédagogiques 9-10 ans: (12 capacités)

  • - mémorisation,
  • - concentration (zanshin),
  • - sociabilisation-régles,
  • - dynamique de groupe,
  • - protections,
  • - timing (hyoshi),
  • - sensation (sen),
  • - déséquilibrer (kuzushi),
  • - courage-vaillance-ténacité
  • - poussée de la jambe d‘appui,
  • - maintien articulaire,
  • - entraide (kyoeï)
Contact Les Jours, Adresses et Lieux Entrainement 2016